Jean Castex a dit un jour « le meilleur moyen de soulager l’hôpital (donc de ne pas y aller) c’est de ne pas tomber malade ».

Cela a fait la Une des journaux, encore aujourd’hui. J’avoue que j’ai fait partie de ces personnes qui se sont retrouvées hébétées devant ces paroles et je me suis dit « mais qu’il est con ! »

OUPS

Mea Culpa et pardon Jean Castex.

Comme je le dis souvent : « une pièce a deux faces, et tout dépend celle que tu regardes. »

Il est vrai que Jean Castex a annoncé cette vérité dans un contexte de pénurie de lits d’hôpitaux que le gouvernement a largement orchestré depuis des années.

Mais si l’on regarde l’autre face de la pièce, « ne pas tomber malade », me semble une très belle philosophie, d’ailleurs qui souhaite aller à l’hôpital, personne n’est ce pas ? ce n’est pas un camp de vacances.

Ne pas tomber malade, mais comment faire ? 

Une maxime chinoise  bien connue fait dire à la rime populaire qu’un médecin est payé par son patient tant qu’il n’est pas malade, et que lorsque ce dernier tombe malade, considérant que c’est un travail mal fait de son médecin, il ne le paye pas.

Alors pour rester en bonne santé, si nous allions regarder du côté des médecines dites alternatives, celles qui permettent de travailler sur notre santé.

Notre médecine occidentale a perdu en efficience sur la gestion de la santé, à partir du moment où elle s’est focalisée sur la maladie.

A qui cela viendrait-il à l’idée d’aller voir son médecin traitant parce que tout va bien ? Ce d’autant que si rares sont les médecins qui appliquent les fameuses règles hygiéno-diététiques avant de vous prescrire une pilule miraculeuse qui va tout régler pour vous. 

Les bilans de santé offerts par la Sécurité Sociale et les mutuelles pourraient servir à cela n’est ce pas ? J’omets volontairement les dépistages des cancers dont je reparlerai ultérieurement, dans un autre article.

Mais ensuite….que faire des résultats et surtout est-ce que toute notre santé est prise en considération ou juste ce que la médecine occidentale sait soigner avec des pilules miracles ? Notre bien-être physique et psychique est-il réellement pris en compte ? 

Je vois souvent des résultats de bilans biologiques et d’imagerie qui sont réalisés à la demande de patients, médecins, naturopathes, sur les conseils d’amis,…, revenir normaux (c’est à dire dans les 90 % de la courbe de Gauss, cela aussi on en parlera ultérieurement). Et pourtant Ça ne va pas !

Comme dirait Pierre Dac  : « Mourir en bonne santé c’est le voeu le plus cher de tout bon vivant bien portant »

Et si l’on acceptait qu’il existe aujourd’hui des éléments qui ne sont pas mesurables, palpables, scanable (euh ça existe ce terme ?), si l’on acceptait aujourd’hui qu’il existe une phase énergétique qui précède la maladie physiologique puis physique. 

Si l’on acceptait aujourd’hui que nous avons le pouvoir d’agir sur cette part énergétique en la prenant en compte et en effectuant ce qu’il faut pour qu’elle reste au plus haut niveau.

Si l’on acceptait aujourd’hui que la médecine allopathique occidentale ne soit pas la seule possible et que main dans la main avec d’autres médecines (chinoises, ayurvédique, homéopathique énergétique,…), nous allions tous vers la plus belle version de l’humain.

« La médecine est une science des pannes, celles de l’organisme humain… Mais si le médecin est un dépanneur – rien de plus, rien de moins – il est le dépanneur d’une machine dont il ne possède pas les plans. » Lucien Israël

Alors ce que nous vous proposons ici est de découvrir qui vous êtes, sur tous les plans.

A très vite……….

Allez, tout va bien… on y va

2 commentaire

  1. Merci pour ces articles ça me parle. La vie vaut la peine de prendre du temps pour comprendre.

    1. Merci Natacha pour ce commentaire qui nous encourage à poursuivre pas à pas dans cette voie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *